Embolisation

Qu’est-ce que l’embolisation des fibromes utérins?
L’embolisation des fibromes utérins (EFU) est un nouveau moyen de traiter les fibromes (tumeurs bénignes contenant du tissu fibreux) de l’utérus. Les fibromes, encore appelés myomes, sont des masses bénignes de tissu fibreux et musculaire situées dans la paroi utérine, qui peuvent provoquer des menstruations abondantes, une douleur dans la région pelvienne ou une pression sur la vessie ou les intestins. En utilisant des méthodes angiographiques (méthodes qui utilisent l’angiographie – radiographie des vaisseaux après injection d’un produit de contraste radio-opaque) similaires à celles utilisées pour la mise en place d’un cathéter (petit tube flexible en plastique) au niveau du cœur, on introduit un cathéter dans chacune des deux artères utérines et on injecte de petites particules pour bloquer les branches artérielles qui alimentent les fibromes. Cela entraîne la mort du tissu fibromateux, le rétrécissement des masses et, dans la plupart des cas, le soulagement des symptômes. L’EFU, effectuée sous anesthésie locale, est beaucoup moins invasive que la chirurgie ouverte d’ablation des fibromes utérins. Un radiologiste d’intervention expérimenté se charge de l’intervention. Il s’agit d’un médecin spécialement formé à l’embolisation des fibromes utérins et autres interventions similaires.

Les premières applications de l’EFU était de contrôler la perte de sang lors de l’ablation chirurgicale des fibromes. On a remarqué qu’après l’embolisation, en attendant la chirurgie, de nombreux patients ne présentaient plus de symptômes, et que l’opération elle-même n’était plus nécessaire. À l’heure actuelle, on utilise l’EFU en tant que monothérapie (seul traitement) pour les femmes souffrant de fibromes utérins symptomatiques (qui provoquent des symptômes).

Dans quelles situations utilise-t-on cette technique?
L’embolisation des artères utérines est principalement utilisée pour traiter les symptômes provoqués par les fibromes. Elle agit en arrêtant la croissance des fibromes et en tentant de les faire diminuer de volume. Étant donné qu’on ne connaît pas les effets de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) sur la fertilité, le candidat idéal est une femme pré-ménopausée présentant des symptômes de fibromes, ne désirant plus être enceinte mais qui veut éviter de subir une hystérectomie (ablation chirurgicale de l’utérus). L’EFU peut s’avérer un choix excellent pour les femmes qui, pour des raisons de santé ou de religion, ne veulent pas recevoir de transfusions sanguines (ce qui peut être le cas lors d’une chirurgie ouverte). L’intervention profite également aux femmes qui, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent subir d’anesthésie générale.

On peut également utiliser l’embolisation des artères utérines pour stopper une hémorragie importante après un accouchement ou celle provoquée par des tumeurs gynécologiques malignes.